Qui suis-je ?

m

 

 "La pire des décisions de toutes  est celle qu'on n'a pas prise" (Zig Ziglar)

 

Je m'appelle Marie-Noëlle, j'ai passé plus de 40 ans à côté de ma vie (du moins je le croyais). Elle fut bien remplie et joyeuse dans l'ensemble, avec un vide béant et pesant que rien ne remplissait. 

Je me sentais une âme perdue,

trop souvent

à contre-courant,

en manque d'air et de lumière ... 

 

Jusqu'à ce que je comprenne que j'avais la possibilité que ça change. Je comprenais que ce fonctionnement me bloquait plus qu'autre chose :  

  • je trouvais toujours quelqu'un responsable de mon mal-être ou d'une situation stressante pour moi ou conflictuelle
  • j'attendais beaucoup des autres, je quémandais leur attention, leur reconnaissance, leur amour, tout ce qui me permettrait de m'épanouir
  • je me pliais à des dites "vérités" qui pourtant ne résonnaient pas en moi 
  • je me conformais à des modèles, que je qualifierais aujourd'hui de psycho-rigides, de réussite sociale, professionnelle, sentimentale, émotionnelle et spirituelle 

 

Résultats : mental à fond, ruminations, stress, cystite, dépendance affective,

colère, tristesse, psoriasis, difficutés respiratoires, maux de ventre, maux de dos ... à répétitions ! 

 

Mon corps me parlait mais je ne l'écoutais pas plus que ça,

je voulais juste que ça passe,

que ça aille mieux ...

 

Or ces comportements et réactions étaient juste source de mal-être, car en inadéquation avec moi. Les seuls résultats de cette inédéquation, non alignement étaient :

  • leurre absolu qu'un coup de baguette magique allait me métamorphoser
  • porteur d'attentes, de peurs, d'impatience, de culpabilité, de souffrances, de frustration
  • et donc de douleurs et gênes physiques, de  dépendance affective, de difficultés relationnelles, de  blocages financiers ...

 

Jusqu'à ce que je découvre les thérapies énergétiques, trouvé celles qui me convenaient et pris la décision d'aller mieux. Franchement, je suis reconnaissante d'avoir été épaulée sur le plan énergétique. Et la transformation se poursuit ...

Je me suis donc formée à certaines techniques depuis une bonne dizaine d'années, et suis allée à la rencontre de chamanes et guérisseurs philippins.
 

C'est un processus d'auto-guérison, certes, mais cela ne signifie pas pour autant qu'il faille le faire seul-e ! L'accompagnement est un vrai plus et l'impact de ces soins est réel.

 

Et vous, vous décidez quoi pour vous ? 

 

 


 

 

Partage sur